News Ticker

20 ans de Project A.P.E.

Il y a 20 ans ce mois-ci, la communauté géocaching découvrait le Project A.P.E., une promotion sponsorisée par la 20th Century Fox avec pour objectif de susciter de l’intérêt pour leur film à succès de l’été, La Planète des singes. L’audience visée par la promotion : les géocacheurs.

Le géocaching avait à peine un an à cette époque, et commençait tout juste à se faire connaître. L’histoire derrière la promotion, qui n’avait en fait aucun rapport avec le film, était qu’un groupe d’humains renégats dissimulait des artefacts (géocaches) dans le monde entier afin de révéler une évolution alternative des primates.

Au cours de plusieurs semaines en 2001, une série de 14 géocaches A.P.E. ont été lancées aux États-Unis, au Brésil, au Japon, en Australie et au Royaume-Uni. Des géocacheurs de chaque zone ont aidé dans la pose des caches. Une série d’indices sur chaque emplacement de cache avait été postée sur un site web spécial Project A.P.E. jusqu’à ce que les véritables coordonnées soient dévoilées. S’en est suivie une course pour trouver chaque cache, qui contenait des accessoires du film La Planète des singes et des babioles à échanger. L’une des caches contenait même des tickets pour assister à la première du film à New York City.

La plupart des caches A.P.E. ont vécu quelques semaines ou jusqu’à quelques années avant d’être archivées. Seules deux d’entre elles sont encore actives à ce jour : Mission 4: Southern Bowl au Brésil et Mission 9: Tunnel of Light dans l’Etat du Washington. (lire l’article sur la résurrection de Mission 9 ici.)

Bien que de nombreuses promotions sur le géocaching se soient succédées, le Project A.P.E. reste un chapitre important dans l’histoire du jeu. Cela est essentiellement dû à l’icône relative aux caches A.P.E. Pour bon nombre de géocacheurs, trouver une cache A.P.E. au Brésil ou dans l’Etat du Washington est devenu un incontournable dans la liste des choses à faire !

Jeremy Irish, l’un des co-fondateurs du Geocaching HQ, a travaillé étroitement sur le Project A.P.E. et nous a partagé quelques souvenirs à l’occasion du 20ème anniversaire.

Que peux-tu nous dire sur la façon dont la 20th Century Fox t’a présenté l’idée du Project A.P.E. ?

Scott Sandborn, qui est vice-président d’une agence de publicité appelée i-traffic, m’a contacté à l’improviste par e-mail. Ils représentaient la 20th Century Fox et avaient comme idée de créer une promotion pour “la prochaine sortie fracassante d’un film.” A l’époque ils étaient intéressés par des idées et réflexions dont le résultat serait gagnant-gagnant pour le géocaching et pour la promotion inédite d’un film. C’était au tout début des jeux de réalité alternative, à peu près au moment où le jeu The Beast est sorti pour la promotion du film A.I. Intelligence artificielle.

Est-ce qu’ils t’ont abordé avec un plan bien précis ou bien avez-vous élaboré quelque chose en partant de zéro ?

Ca remonte à plus de 20 ans, alors je ne me souviens plus dans les détails, mais ils ont présenté la trame de base du Project A.P.E. La collaboration consistait en grande partie à exécuter le projet de sorte que ce ne soit pas trop promotionnel mais plus tournée vers l’évolution du géocaching.

Quels étaient vos objectifs pour le HQ et le géocaching ?

C’était une opportunité non seulement pour faire parler du géocaching, mais aussi pour apporter une activité ludique à ceux qui étaient déjà dans le jeu, tout en n’étant pas essentiellement commerciale. L’aspect commercial était la préoccupation principale car on voulait s’assurer que le jeu ne soit pas mis sous la pression d’un agenda particulier. La promotion du Project A.P.E. ne faisait en fait pas ouvertement référence au film La Planète des singes.

D’un point de vue technique sur Geocaching.com, quelle était la complexité du projet ?

Lorsque j’ai créé les premiers types de caches, je n’ai pas vraiment choisi la facilité pour construire le site web, ce qui n’a pas facilité l’ajout d’un nouveau type de cache. C’est comme quand on démêle les guirlandes électriques de Noël — les types de caches occupent un rôle majeur dans le jeu et tout leur est associé.

Par exemple, des types de géocaches différentes ont des types de logs différents, et ces fonctionnalités se retrouvent dans des fichiers GPX, le format utilisé pour les divers appareils de type GPS. Je ne voulais rien laisser filtrer de tout ça, surtout lorsque les gens téléchargeaient ces nouveaux types de géocaches, du coup j’ai dû revoir les formats.

La partie la plus compliquée n’était pas liée à la technologie mais plutôt à la logistique — identifier des géocacheurs dans le monde entier qui pourraient obtenir la permission des gestionnaires fonciers et dissimuler des caches A.P.E., et leur livrer les énormes contenants. Fort heureusement, l’agence de pub a assuré le plus gros du travail une fois que les poseurs de caches ont été identifiés.

Quelle règle a permis de définir où les caches seraient placées et qui aiderait dans leur pose ?

La Fox a choisi les régions et j’ai fait une requête dans la base de données pour trouver les joueurs les plus actifs en nombre de caches trouvées dans ces régions. J’ai pris contact avec les géocacheurs personnellement pour voir si ça les intéressaient d’être impliqués. Pour ceux qui ont répondu oui, je les au mis en contact abec l’agence pour l’expédition des contenants avec des accessoires et des babioles.

Pour la région de Seattle, c’était facile. Jon Stanley (Moun10Bike) et moi-même avoir placé la cache A.P.E. ensemble le long du Iron Horse trail, un de mes chemins de rando préféré, avec l’aide du garde forestier. En fait on a traversé le vieux tunnel ferrovière en voiture pour aller placer la cache.

Aujourd’hui, les caches A.P.E. encore en vie sont des destinations géocaching pour beaucoup de joueurs. Etait-ce quelque chose que tu avais envisagé à l’époque en 2001 ?

Pour être franc, je ne pensais même pas que la promotion survivrait après la sortie du film. Et comme ça ne mangeait pas de pain on a décidé de laisser les caches en fonction sur le site web. Il est clair que le type de cache unique a attiré beaucoup de monde sur les caches.

Il nous est vite apparu évident que l’on devait créer certaines règles pour continuer à afficher ces caches sur le site. Par example, chaque cache A.P.E. devait être le contenant d’origine et rester au même endroit pour être considéré comme une cache A.P.E. Je savais quelque part, pour diverses raisons, que chaque géocache finirait par être retirée. Je suis super impréssionné que deux d’entre elles soient toujours en vie.

Que penses-tu de la re-découverte de la Mission 9 A.P.E. il y a quelques années ?

C’était une super nouvelle ! En raison de la taille et du poids du contenant, j’ai toujours eu des doutes sur le fait que quelqu’un ait la volonté de le trainer à travers le tunnel ferrovière qui fait près de 5 kilomètres, et je suis ravi que des géocacheurs aient pris l’initiative de partir à sa recherche.

Je me souviens que le HQ a eu beaucoup de discussions sur la façon de réintroduire la géocache et que ça se fasse en phase avec les règles d’origine du listing ainsi que l’esprit du jeu. C’est marrant de voir la destinée des caches A.P.E. au delà du film. C’est l’une des choses que je préfère avec ce jeu.

Avez-vous essayé de trouver des caches Project A.P.E. en 2001 ? Avez-vous visité (ou espérez-vous visiter) les caches A.P.E. encore actives au Brésil et dans l’Etat du Washington ? Partagez vos anecdotes dans la section des commentaires !


Source: Geocaching

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.

Translate »
UA-60859832-1
%d Bloggern gefällt das: